Si tu retrouves une vieille photo d'époque, lis ce qui suit avant de me l'envoyer !
Tu me feras peut-être gagner une ou deux heures de boulot au profit de tous !


Compte-tenu des conditions photographiques de l'époque, et du fait que nos photos d'arpètes ont probablement traîné près de 50 ans au fond d'un tiroir, ce n'est pas toujours évident pour moi de réaliser mon objectif :

présenter dans le Bloc-notes des photos d'une qualité la plus acceptable possible !

travail de retouche

 

Comment faire au mieux pour m'y aider ?

--   Si tu n'es pas très bien équipé, ou pas très compétent en numérisation,

il est peut-être préférable de m'envoyer les originaux par courrier [*] entre 2 feuilles de carton pas trop épais pour les protéger.

Pas peur !, je ne les garderai pas et te les renverrai rapidement, et peut-être même en meilleur état !


Note_______________

[*] Peut-être aussi en n'oubliant pas ce qu'UN SEUL arpète n'a pas oublié à ce jour : que le site n'est pas sans frais pour tout le monde, et en tout cas PAS pour l'unique qui le gère (le paye) et reçoit en outre 10 fois, 20 fois, des photos à renvoyer... à ses frais...

... et donc à avoir la courtoisie de joindre à ton envoi une enveloppe timbrée à ton adresse pour le retour :-)

 

--   Sinon, si tu réalises le(s) scan(s) toi-même :

  1. Essuye la photo avec un chiffon non pelucheux et si possible antistatique, en tentant de diminuer les salissures et/ou les traces de doigts — mais sans y aller comme une brute et en évitant un endroit où la gélatine serait « cassée » par une pliure accidentelle !
     
  2. Place-là 12 à 24 h entre un support plat et rigide et, par exemple, un gros livre (lourd).
    Ceci aura pour avantages de diminuer l'électricité statique qui s'est créée au frottement du nettoyage précédent, et aussi et surtout d'aplanir la photo : elle sera plus facile à placer (et sans bouger) quand tu la mettras sur la vitre du scanneur.
     
  3. Nettoie la vitre de ton scanneur (là aussi, il est préférable de ne pas le faire au dernier moment, et toujours si possible avec un chiffon antistatique). Souffle ensuite dessus (sans postillons) pour chasser les poussières.
     
  4. POSE LA PHOTO BIEN HORIZONTALEMENT SUR LA VITRE (j'en reçois TRÈS SOUVENT en « obliques », alors que quelques secondes d'attention m'aiderait beaucoup).
     
  5. Si ton scanneur offre la possibilité d'exposition automatique, choisi « photo » comme type de réglage effectué par cette fonction :

    type du document
     
  6. Règle ton scanneur sur une résolution minimum de 300 dpi (ou pixels/pouce), ou mieux 600 dpi mais SEULEMENT s'il est performant (qu'il numérise RÉELLEMENT à 600 dpi, et PAS par extrapolation calculée) :

    300 à 600 dpi
     
  7. Règle le format de la cible (ta photo une fois scannée) sur « original » (même taille que l'original) :

    taille du document
     
  8. Quand ton image est scannée, enregistre là au format « TIF » :

    format TIF

    Si tu ne sais pas ou peux pas le faire, tant pis, choisi alors le format « JPG », et si ton logiciel d'enregistrement le permet, dans une faible compression (qualité mini 50, idéale 60) :

    format JPG

 


--   Pour m'envoyer le tout dans un (ou deux) message de « poids » raisonnable :

Si tu as enregistré ton travail comme souhaité en « TIF » (et surtout s'il y a plusieurs photos), la « taille » de ton message d'envoi risque d'être d'un « poids » rédhibitoire, ou en tout cas gênant.

Ce serait donc beaucoup mieux (pour toi et moi) de « compresser » ton ou tes fichiers en un seul fichier d'un des formats de compression « ouverts » existants : ZIP, BZIP2, GZIP ou TAR.

Mais si tu es équipé de l'excellent compresseur 7-ZIP (voir précisions et téléchargement ici), tu peux sans hésiter m'envoyer ton travail en « 7z », ce qui permettra d'encore plus réduire le poids de ton message  :-)

 

insigne arpètes

Quatre exemples de « galères » !

Note : ce n'est ÉVIDEMMENT PAS une critique à l'égard des arpètes qui m'ont envoyés ces photos : ils ont fait ce qu'ils ont pu ! Et surtout : ils ont eu l'envie de participer à l'enrichissement du Bloc-notes !

Environ 2 heures 1/2 de travail :

--     --

 

Environ 1 heure de travail :

--     --

 

Environ 1h30 de travail :

--     --

 

Environ 3h30 de travail :

--     --

 

 

Même une photo bien scannée (600 dpi, format TIF) nécessite du temps !
Exemple d'« usinage »
:

L'original est (beaucoup) trop sombre et manque de contraste, et malgré que le scanneur ait été réglé en Luminosité maximum (pour que le pinceau lumineux passe plus lentement), il est difficile de voir grand chose :


--   --

 

2) Partie la plus longue et la plus difficile : créer des « couches » qui me permettront ensuite de travailler sur des parties « sélectionnées » (et uniquement CES parties) de la photo, ici par exemple la peau des cl4 :

--

 

--   --

 

--   --

 

--   --

 

--   --

 

7) Partie la plus ch... et souvent longue (parfois 1h ou plus) de la retouche : « nettoyer » les pétouilles, les rayures ou cassures de gélatine, etc...

--   --

 

ENFIN TERMINÉ !
Pour cette photo (pourtant très bien scannée par Patrick OSVALT) : 2 h 1/2 de boulot...

--

 

 

~ LE BLOC-NOTES DES ARPÈTES DE LA P48 ~

accueilli par , portraits et nus féminins – photographies

© Daniel Bertrand – droits d'auteur protégés par le code de la propriété intellectuelle – conditions d'utilisation

haut de page
bas de page